Pourquoi soigner la relecture ?

Pour faire bon effet il y a des choses que l'on apprend à ne pas négliger...

mercredi 13 février 2013

Deux, trois, quatre en un ? Ou même plus ! Peu importe ! Ce livre est rentable !

Cette crème de jour qui hydrate, combat les rides, illumine le teint, embellit la peau à elle toute seule ; ce téléphone qui prend des photos, tient l’agenda et fait office de bloc-notes à l’occasion...

Le plein en un est partout !

Il est même là où on ne l’attend pas et où aucune considération marketing n’a manifestement motivé sa présence. On ne peut pas imaginer en effet que l’auteur japonais totalement inclassable qu’est Isaka Kotaro ait cherché à exploiter cette tendance en écrivant son magnifique roman « La prière d’Audubon ».

Ce livre est tout à la fois un thriller, un conte contemporain, un voyage au Japon, un récit humoristique, une fable sociologique, une comédie romantique, un songe... C’est une petite merveille que l’on lit en riant, en tremblant, en rêvant... Avidement !

audubon.jpg

jeudi 15 novembre 2012

Générations de français

Si je vous parle de « Lady G***, chanteuse qui pimpreloche1 avec des chansons à huitrifier2 un prix Nobel » ou encore du « caquetoy3 que devient l'espace détente des Galeries le premier jour des soldes », vous risquez de ne pas tout saisir... De même si je commence à déblatérer sur « la gamification4 et la gentrification5 tout à fait incontestables de nos grandes métropoles » ou sur « ce captcha6 illisible qui a empêché Truc de rickroller7 Bidule l’autre jour ».

Qui a dit qu’entre générations différentes on ne se comprend pas toujours ? Qui a dit que les échanges intergénérationnels sont précieux ? Peu importe ; tous ont raison...

Il suffit pour s’en convaincre de se plonger dans le premier hors-série Langue française du Figaro consacré aux 100 mots de l’année 2012. En plus d’y découvrir toute une série de mots nouveaux et oubliés - dont ceux précités - on y suit comment des mots et des expressions disparaissent tandis que d’autres apparaissent, les remplacent ou non, comblent des vides, naturalisent des expressions étrangères, ou même en ressuscitent d’autres d’une certaine manière. Ne considère-t-on pas en effet aujourd’hui le QI des huîtres avec bien peu d’égards ? De quoi donner envie de faire ressortir certaines expressions de l’oubli au fil de la lecture ! Franchement, redire aujourd’hui « c’est vrai comme il neige du boudin8», ça aurait du style lors d’un débat politique ou en lisant son horoscope !

Les dictionnaires sont les témoins des étapes de toutes ces évolutions de la langue ; ils en rendent compte en suivant un processus complexe et passionnant que décrit aussi ce magazine.

À ne pas manquer pour ceux que la linguistique fascine !




1 Pimprelocher : se coiffer bizarrement 2 Huitrifier : rendre stupide 3 Caquetoy : lieu où des femmes bavardent 4 Gamification : adapter la dynamique du jeu à une activité a priori non ludique 5 Gentrification : embourgeoisement 6 Captcha : sur un site, dispositif devant faire barrage aux automates en exigeant que l’utilisateur recopie des caractères déformés 7 Rickroller : envoyer quelqu’un balader par voie numérique 8 Être vrai comme il neige du boudin : être invraisemblable

figaro_mot_de_2012.jpg

samedi 3 novembre 2012

Une dictée ça peut être drôle... Si, si !

Voici de quoi rappeler, certes d’affreux souvenirs de dictées, mais surtout que l'orthographe, la ponctuation, et tout et tout, ne sont pas des coquetteries mais des vecteurs du sens...

Alors nos angoisses d’enfants lors des dictées de naguère prennent tout leur sens !

La_cuisine_du_vieux_chat_laid.png

mercredi 30 mai 2012

Court et vite !

547340_367634626623476_139517836101824_968831_1721958281_n.jpg

Le format court est depuis longtemps une grande tendance éditoriale de la presse. Petits articles, brèves, billets... L’œil est capté et lit en quelques instants seulement l’intégralité du texte. Idéal entre deux stations, dans une salle d’attente ou même lorsqu’on lit en compagnie d’un jeune enfant, par tranches de quelques minutes, voire de quelques secondes...

Alors si l’on préfère une lecture flash toute littéraire, c’est vers un grand classique bien antérieur à cette tendance que l’on peut se tourner. Raymond Queneau et ses Exercices de style est fulgurant d’humour et de virtuosité. Transformant un récit d’une inconsistance rare en quatre-vingt-dix-neuf balades courtes et ciselées, il conjugue le passé indéfini, compose ode, sonnet, vers et hellénismes ou même des synchyses à faire passer Maître Yoda pour le plus fin des grammairiens.

À lire ou relire au plus vite !

lundi 30 avril 2012

Chapeau Émile !

La rédaction du Littré, véritable monument de la langue française, a été une aventure pleine de rebondissements, d'aléas, confiée à un homme des plus atypiques, d'une longévité et d'une ténacité exceptionnelles, à la fois rêveur et érudit, bref, pas du tout le savant austère et/ou pontifiant qu'on pourrait imaginer !

Ce livre raconte l'histoire de la genèse de ce dictionnaire et se lit comme un roman dont le héros, poussé par sa détermination et faisant face à ses doutes et à d'innombrables obstacles, gagne vraiment à être connu !

Comment j’ai fait mon dictionnaire, d’Émile Littré

Les Éditions du Sonneur La Petite Collection

220_____Littre_62.jpg

samedi 10 décembre 2011

100 lettres pour régler vos litiges

Une réclamation à faire ? Une résiliation à effectuer ? Un différend à dénouer ?

Pas évident de trouver les termes et le ton justes, de délivrer un message complet et bien structuré, d’être pleinement clair et efficace...

Lorsque l’urgence, la contrariété, le manque d’expérience sèment le doute et découragent, avoir de bons outils est essentiel.

En voici un qui vient de paraître ; à acquérir et garder sous la main, sous le coude, sous les yeux, pour pouvoir le consulter et l’utiliser aussi souvent que nécessaire !

hs-1067b.jpg

Disponible en kiosque en décembre 2011 et sur www.leparticulier.fr

samedi 26 novembre 2011

Méfiez-vous des contrefaçons !

Attention !

Un site canadien parasite Point Final : http://correctionspointfinal.com/

Seulement voilà : il y a des fautes d’orthographe dès la page d’accueil...

Eh oui ! procès-verbaux ça prend un tiret, un mot au pluriel ça prend un s à la fin en général...

contrefacon_point_final_corrigee.jpg

mercredi 2 mars 2011

Lecture et Relecture

Protée et autres essais – Simon Leys

protee2.jpg

Ce livre est un voyage. Une balade sautillante de grands livres en beaux livres, une course un peu folle où Simon Leys nous entraîne dans son sillage en nous imposant son rythme comme le ferait un collectionneur d’art présentant ses œuvres favorites avec l’enthousiasme non contenu des passionnés.

Ce livre est aussi un peu un fantasme. Celui que l’on peut avoir devant une boîte de pâtes de fruits : l’envie de les goûter toutes... Et c’est justement comme si, pour une fois, on pouvait les goûter toutes ! On approche les titres parmi les plus délicieux de la littérature. On retrouve avec bonheur ceux dont on connaît déjà la saveur et on est happé par l’envie de découvrir les autres.

Mais ce livre est surtout la déclaration d’amour de l’auteur à la littérature. Ses lignes touchent toute personne pour qui la lecture est une source de plaisir et d’enrichissement. Ce livre est de ceux, une fois fini, dont on aime à faire la relecture.

mercredi 19 janvier 2011

Point Final en images

La relecture simple

Parce que la relecture vous inspire ça :

Matrix Effekt Hintergrund

et qu’à la place de vous relire, vous préférez :

Modern interior of living room 3d

Point Final vous propose son assistance rédactionnelle

La relecture développée

Parce que vous voudriez exprimer ça :

Green Rose

 et que vous avez l’impression d’avoir écrit ça :

Spiny tree

Point Final vous propose son assistance rédactionnelle

La relecture experte

Parce que votre texte juridique exige ça :

Sine wave

et ne peut se contenter de ça :

Sound Wave 6

Point Final vous propose son assistance rédactionnelle

Fotolia © rare Fotolia © Vadim Andrushchenko Fotolia © Carsten Reisinger Fotolia © Adam Radosavljevic Fotolia © Tommroch Fotolia © chrisharvey

mardi 4 janvier 2011

Billet de bonne humeur

Pour traquer les coquilles, trouver le mot juste et tordre le cou à l’équivoque, Point Final se sent à son aise.

En revanche dès qu’il est question d’hébergement, de référencement natif ou d’ergonomie, les choses se compliquent…

Á chacun son domaine de compétence !

C’est à Vent Solaire, agence de création et de communication dédiée au web (www.ventsolaire.net), que Point Final a confié son projet de création de site internet. Et là encore, tout commençait par des mots. Des mots pour rédiger et commenter le cahier des charges ; des mots pour essayer de décrire le graphisme que l’on imagine…

Le succès du projet dépendait donc, pour une part importante, de la qualité de la communication. Et la communication se révèle particulièrement facile lorsque l’on a trouvé un bon interlocuteur !

Alors je n’aurai qu’un mot pour Vent Solaire, concepteur du site www.pointfinal.biz, à l’écoute et à la patience illimitées : MERCI !

Thank You Card with pattern background

©wetnose1 www.fotolia.com

lundi 20 décembre 2010

Rien ne remplace l’œil du relecteur

Voici un courrier que le correcteur orthographique de votre ordinateur considérera comme irréprochable. C’est pourtant loin d’être le cas, tant sur le fond que sur la forme…

Madame, Monsieur,



Locataire au 1 impasse Legendre depuis le 28 mars 2000, je vous contacte pour le trouble de jouissance que je subi depuis le mois de novembre 2009, date a laquelle des travaux entrepris par votre décision unilatérale ont modifié de manière défavorable ma situation. Depuis l’édification, par vous, d’une grille d’accès aux immeubles situés plus en retrait dans la rue, la configuration de mon fonds de commerce a changé. D’une part, la grille empêche désormais le public d’accéder à une de mes vitrines englobée désormais dans la le périmètre clôturé par la grille et d’autre part, la présence de la grille à l’aplomb de la façade de mon local créée, à l’entrée de la rue une perspective qui peur laisser croire que mon local n’est par librement accessible.

La configuration existante lors de la conclusion de notre bail ayant été modifiée par votre fait, je vous demande une indemnisation de votre part pour compenser cette modification défavorable qui me fait perdre des clients. Á ce titre je vous demande pour palier à mon trouble, soit de supprimer la grille d’accès soit de le déplacer de manière à laisser libre d’accès à ma vitrine latérale et d’atténuer la perspective visuelle défavorable depuis l’entrée de l’impasse, soit, en cas de maintient en l’état de cette grille, de procéder à la révision de mon loyer aux fins de compenser mon trouble à savoir réduire mon loyer mensuel de 10%. Dans l’attente de votre massage, je vous adresse, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées. Gilles Leblanc

oeil

Voici la version que peut proposer Point Final après relecture simple :





Madame, Monsieur,



Locataire du local commercial sis 1 impasse Legendre à Paris 20ème depuis le 28 mars 2000, je vous contacte pour le trouble de jouissance que je subis depuis le mois de novembre 2009, date à laquelle des travaux entrepris sur votre décision unilatérale ont modifié, de manière défavorable, la configuration de mon local.



Depuis l’édification, par vous, d’une grille d’accès aux immeubles situés plus en retrait dans l’impasse Legendre, la configuration de mon fonds de commerce se trouve changée. D’une part, la grille empêche à présent le public d’accéder à l’une mes vitrines, celle-ci étant désormais englobée dans le périmètre clôturé par la grille et d’autre part, la présence de la grille à l’aplomb de la façade de mon local crée, à l’entrée de l’impasse, une perspective qui peut laisser croire que mon local n’est pas librement accessible.



La configuration existante lors de la conclusion de notre bail ayant été modifiée par votre fait, j’attends une indemnisation de votre part pour compenser cette modification défavorable qui me fait perdre des clients. Á ce titre je vous demande, pour pallier mon trouble, de supprimer ou déplacer la grille d’accès de manière à laisser libre l’accès à ma vitrine latérale et atténuer la perspective visuelle défavorable depuis l’entrée de l’impasse. En cas de maintien en l’état de cette grille, je demande une révision de mon loyer propre à compenser mon trouble, à savoir, une réduction de mon loyer mensuel de 10%.



Dans l’attente de votre message, je vous adresse, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

Gilles Leblanc

oeil Voici la version que peut proposer Point Final après relecture développée :

Madame, Monsieur,



Locataire du local commercial sis 1 impasse de Legendre à Paris 20ème depuis le 28 mars 2000, je vous contacte au sujet du trouble de jouissance que je subis. Depuis le mois de novembre 2009, vous avez unilatéralement entrepris des travaux qui ont modifié défavorablement la configuration de mon local.



Lors de mon entrée dans les lieux, mon local présentait deux vitrines exposées au passage libre du public et rien ne permettait, visuellement, de douter de la libre accessibilité de mon local dans l’impasse Legendre. Depuis l’édification, par vous, d’une grille d’accès aux immeubles situés plus en retrait dans l’impasse, la configuration de mon local a changé défavorablement. D’une part, la grille empêche à présent le public d’accéder à ma vitrine latérale, celle-ci étant désormais englobée dans le périmètre clôturé par la grille. D’autre part, la présence de la grille à l’aplomb de la façade de mon local crée, à l’entrée de l’impasse, une perspective laissant croire que mon local n’est pas librement accessible car suppose le franchissement de la grille.



La configuration existante lors de la conclusion de notre bail ayant été modifiée par votre fait, j’attends une indemnisation pour compenser ce changement qui pénalise notablement le ralliement de ma clientèle. Á ce titre je vous demande de palier mon trouble en supprimant ou en déplaçant la grille de manière à laisser libre l’accès à ma vitrine latérale et atténuer la perspective visuelle défavorable depuis l’entrée de l’impasse. Dans le cas d’un maintien en l’état de cette grille, j’exige que vous procédiez à la révision de mon loyer pour compenser mon trouble, à savoir, réduire mon loyer mensuel de 10%.



Dans l’attente de votre réponse et en espérant que vous préférerez cette transaction à un règlement contentieux de cette demande, je vous adresse, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

Gilles Leblanc

blue eye©hobbit-san